Déclaration à l’occasion de la grâce présidentielle accordée aux prisonniers
 
 
 

La Commission Nationale des droits de l’homme (CNDH) note avec satisfaction la grâce présidentielle accordée à un groupe de prisonniers de droit commun.
Il se trouve que cette importante décision intervient à point nommé vues les  conditions actuelles du pays à la lumière des mesures conservatoires prises par le gouvernement en Face à la pandémie du COVID-19
La CNDH exprime également sa  satisfaction face à la prompt réaction du gouvernement à l'avis consultatif sur les droits des personnes privées de liberté dans les circonstances particulières de la pandémie du COVID- 19, que nous avons transmis il y a une semaine à Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, en particulier la recommandation concernant le lancement d'un programme de libération de prisonniers qui ne constituent pas une menace pour la société .Il s'agit de soulager la surpopulation carcérale particulièrement  en ces circonstances exceptionnelles.
Il convient de noter que cette grâce présidentielle a concerné 195 prisonniers, y compris des personnes dans des conditions humanitaires et de santé particulières.
La CNDH, partant de son rôle et de ses prérogatives en matière de promotion et de protection des droits de l'homme, avait  précédemment adressé un courrier au ministre de la Justice pour demander que des solutions urgentes soient obtenues à ces détenus.
Copyright © 2020 CNDH - Tous droits réservés
Conception : iDesign