La CNDH se réjouit de l’engagement de la procédure disciplinaire à l’encontre des agents auteurs des abus et violences

 

D’après les informations obtenues officiellement par la commission nationale des droits de l’Homme les agents responsables des mauvais traitements infligés aux personnes interpellées dans le cadre du couvre-feu ont été identifiés et arrêtés par les autorités concernées et se trouvent en instance de procédure disciplinaire.
La commission nationale des droits de L’homme note avec satisfaction ces mesures qui sont en fait la réponse adéquate dans un État de droit à tout abus commis par un agent dans le cadre de l’exercice de ses fonctions.
L’État n’a aucun intérêt à cautionner ou endosser les fautes et les abus commis par ses agents. .
La commission se réjouit de cette réaction  et en profite pour lancer un appel aux citoyens pour la discipline et la rigueur dans le respect des consignes sécuritaires et sanitaires qui se révèlent aujourd’hui le meilleur moyen de lutter contre cette pandémie.

Copyright © 2020 CNDH - Tous droits réservés
Conception : iDesign